Skip to content

Témoignages

coeur

Écrivez un nouveau message dans le livre d'or

 
 
 
 
 
 
 
Les champs marqués avec un * sont obligatoires.
Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.
Il se pourrait que votre message n’apparaisse dans le livre d’or qu’après que nous l’ayons vérifié.
Nous nous réservons le droit de modifier, de supprimer, ou de ne pas publier les messages.
5 messages.
Sylvie Al a écrit le 8 septembre 2019:
Bonjour, je m'appelle Sylvie, je suis maman d'un petit Loulou de bientôt 2 ans que j'ai allaité. J'espère mettre à profit mon expérience de maman allaitante, dans le but d'essayer de rassurer, et d'aider des futures mamans ou jeunes mamans qui allaitent. Car c'est à mes yeux une expérience magnifique, mais parfois semée d'embuches. Quand j'étais enceinte, je ne savais pas si j allais allaiter mon fils ou pas. Mais quand il est né, la question n s'est plus posée. J'allais l'allaiter. Il prend bien le sein, il tête. Au bout de 48 heures il perd 10% de son poids, sur ordre médical, je dois donner du lait artificiel le soir à mon bébé pour qu'il reprenne du poids, et le réveiller toutes les 3 heures pour qu'il tête. Je programme une alarme sur mon portable, et j'ai du mail à le réveiller, quand j'y arrive il pleure et refuse de prendre le sein… le personnel médical me fait remarquer que j'ai une montée de lait tardive, on me presse les seins en me disant "vous n'avez pas de lait…" on me fait remarquer que je m'obstine à vouloir l'allaiter et que cela peut nuire à la santé de mon bébé, mais une autre équipe médicale me soutien en me disant qu'il prend bien le sein et que ca va aller…" je ne sais plus, je suis complétement désorientée, perdue, je culpabilise, je me pose des centaines de questions… je crois à ce qu'on me dit, il vient de naître et je le mets "en danger" comment un mère peut faire ca? je me sens nulle… Mais une petite voix au fond de moi me dit le contraire, cette petite voix me dit que je dois persister car je sais que j'ai fait le bon choix, et mon bébé va bien. Il est nourrie à la demande, il dort paisiblement, il n'a pas faim. Je sors de la maternité, je continue d'allaiter mon bébé, mais le soir je garde cette habitude de lui donner un peu de lait artificiel le soir, car j'ai peur qu'il ait faim, il pleure, je ne sais pas quoi faire, est ce que le personnel médical avait raison? est ce qu il a faim? pourtant il prend du poids… des centaines de questions se bousculent dans ma tête… je me sens seule face à mes questions, des angoisses naissent, mes doutes s'installent. Les mois passent, Je n'ose pas demander de l'aide, car j'ai peur de poser des questions stupides, j'ai peur d'être encore jugée. Je donne toujours un peu de lait artificiel de temps en temps à mon bébé.Ca ne peut plus durer et je décide de prendre les choses en main. Il me faut des réponses, il faut que je fasse le point. Je contacte Séverine KHELFA, je la rencontre, mon fils a 3 mois. Nous faisons le point sur mon allaitement, et je lui pose les 1000 questions que j'avais en tête depuis des mois. Un vrai soulagement, je discute avec une personne qui me comprend, qui ne me juge pas, elle sait trouver les mots justes pour me rassurer, pour apaiser mes craintes. Vous m'avez donné confiance en moi. Quand je suis sortie de notre entretien, j'étais convaincue que j'avais fait le bon choix en allaitant mon fils, je suis sortie sereine, ses paroles ont crées un déclic, j'étais capable de nourrir mon fils. Séverine m'a également conseillée quand j'ai repris le travail, ce qui a très bien fonctionné, vous m'avez conseillé le livre "allaiter et reprendre le travail" de Véronique Darmangeat dans lequel il y a des petits astuces et des témoignages d'autres mamans. Je suis rentrée chez moi et j'ai jeté le lait en poudre, et je me suis dit que j'aurai du la rencontrer plus tôt. Résultat : j'ai allaité mon fils jusqu'à ses 14 mois. Les papas ont leur rôle à jouer, même si ils sont dans l'ombre, mon mari a été un pilier pour moi, il m'a soutenu, il m'a écouté, il m'a regardé pleurer, mais il découvrait cette aventure en même temps que moi. Merci encore à Séverine pour votre gentillesse et votre douceur, pour votre écoute et vos conseils. Ecoutez vous, et faites vous confiance, ne restez pas avec vous doutes, même si votre bébé tête bien mais que vous avez des questions, n'hésitez pas à rencontrer quelqu'un!
Gabrielle Izzy Lanna a écrit le 8 septembre 2019:
super association qui justement est plein de bon conseil pour faire et continuer un super allaitement puis toutes ce retrouver puis partager nos point de vue et ce sentir plu seul fait tellement du bien et très a l'écoute .... en tous cas je ne me lasse pas de nos reunion hate la prochaine
Laura Ferchichi a écrit le 28 avril 2019:
Les débuts d'allaitement sont parfois difficiles. Être entourée est fondamental si l'on veut réussir. Et malgré le fait que j'étais extrêmement renseignée et entourée, heureusement que j'ai consulté Séverine KHELFA, consultante en lactation. Les débuts ont été chaotiques. Mais 19 mois plus tard, mon fils est toujours allaité et j'ai également donné mon lait au lactarium ! encore merci pour tout !
Dalila Tahar a écrit le 3 février 2019:
Merci d'exister ! Mme Khelfa Conseillère en lactation à Marseille très professionnelle et très à l'écoute. Grâce à vous l'aventure continue en espérant qu'elle durera encore le plus longtemps possible. Je ne regrette surtout pas. Je vous la recommande.
Lucero Martinez a écrit le 20 décembre 2018:
Je tenais à vous remercier pour votre gentillesse et votre accompagnement avec mon allaitement aussi professionnel qu'humain. Grâce à vous j'ai eu l'opportunité de vivre l'une des d'expériences les plus belles de ma vie avec ma fille! Bravo pour votre travail! Je n'ai pas de mots pour décrire combien les réunions d'allaitement m'ont été utiles!